Le Film Syrius de Steven Greer

« Il faut maintenant que les nations enlèvent leur habit de l’exil, pour commencer à porter les habits de la Délivrance, qui sont ceux des Bne Adam. »

Ouverture du Centre Adamique mondial de Jérusalem

Message aux Chrétiens

Il ne s´agit pas ici d’un cours mais véritablement d’un message adressé a tous ceux qui ne cessent de proclamer leur attachement à Israël et à sa Torah, selon l´esprit premier des évangiles.

A tous ceux qui se déclarent amis d´Israël, ceux qui se nomment la pousse greffée, ceux qui affirment que ni Jésus et ni les apôtres ont reniés la Torah de leurs Pères/ A tout ceux qui proclament que point de salut sans Israël….Vous tous, écoutez ce message, réfléchissez et que de Jérusalem sorte la voix qui ramènera l’humanité a sa source authentique.

Rav Dynovisz

Ecouter la vidéo Messages aux chrétiens

Israël produit la Lumière, les Bné Adam assurent le suivi de sa distribution

(de Alexandre S. de Paris)

De la même manière qu’une centrale produit de l’électricité, il existe un réseau qui va relier la centrale aux foyers, permettant ainsi aux habitants d’une même ville d’avoir accès à l’énergie.La qualité du service dépend donc de la quantité d’électricité produite d’une part, mais également de la qualité et viabilité du réseau.

Que se passe-t-il lorsque la ville en question traverse une forte tempête ou autre catastrophe naturelle? Le réseau reliant les habitations à la centrale se trouve endommagé et l’électricité n’est plus véhiculée jusqu’à sa destination. C’est précisément la phase que semble traverser notre monde.

Il y a aujourd’hui une centrale qui fait descendre la Lumière de la Torah dans le monde (Israël), mais le problème est que le réseau de distribution est endommagé ou obsolète et de ce fait la distribution de la lumière produite n’est pas optimale.

Le Bne Adam qui connaît la centrale d’une part, mais également les foyers à raccorder d’autre part est celui qui est chargé de suivre la distribution. Il raccorde les câbles, défait les nœuds qui empêchent la lumière de circuler, et s’assure que la Lumière véhiculée atteint son but, car elle peut être ralentie pour différentes raisons ou blocages.

Lorsque tous les foyers seront raccordés, la lumière pourra rayonner dans la ville toute entière. Le projet Divin, c’est que le monde accède à la Lumière et reconnaisse que Hashem est Un et que Son Nom est Un.

Mais qui sont les bne Adam!

RESUME DU COURS :

Voir la vidéo du cours : http://bneadam.tv/video.php?video_id=9814

Ce cours est particulièrement important, en raison de la création de notre association, Centre Mondial des Bne Adam, qui a pour vocation d´adresser aux nations un langage toraique authentique, et de passer de la conception de Bne Noa´h à celle de Bne Adam. Nous sommes au tout début de notre travail, mais nous recevons déjà, de la part de non-Juifs du monde entier, des réactions très positives. D´une façon providentielle, c´est cette semaine, de la parachat Noa´h, que notre association a été reconnue par l´Etat d´Israël.

Dans cette paracha, apparaissent, pour la première fois, les deux noms, l´un associé au déluge (bne Noa´h) et l´autre au sujet de la Tour de Bavel (bne Adam). « D. descendit pour voir la ville et la tour qu´avaient construite les bne Adam. » Rachi s´étonne car, dans toute la paracha, les nations sont appelées « Noa´h et ses enfants ». Pourquoi, tout d´un coup, quand il est parlé de la tour, les nations changent-elles de nom ? Rashi met en évidence la différence entre l´humanité qui fut noyée dans le déluge et les hommes qui construisirent la tour. Il explique que la faute des premiers est moins grave, puisqu´ils se sont attaqués à l´homme (meurtre, vol…), et non à D. Au contraire, dans la génération de la tour, « il y avait l´amour et la fraternité entre eux ». Si la Torah en parle, c´est que c´était vraiment leur essence. Au point, disent nos Maîtres, qu´ils avaient décidé de faire le tikoun de la faute d´Adam, faute de séparation entre les hommes : c´est à cause de la distance entre Adam et ´Hava qu´Adam était absent au moment où est venu le na´hash, puis qu´il accusa Hava.

Cette distance est la racine, le terrain qui permit la faute. La 1ère conséquence en est le meurtre de Avel par Cain. C´est ce que les hommes de la tour voulurent réparer. « Toute la terre n´était qu´une seule langue et n´avait qu´une foi et un intérêt unique…. C´est une humanité unit, avec un seul langage. » La Torah les appelle bne Adam parce qu´ils étaient presque arrivés à faire le tikoun de Adam, à reconstruire l´unité qu´il avait détruite.

La vocation des nations, au moment de la Délivrance, est l´unité.

Elles incarnent, plus que n´importe quel autre concept, la désunion, par les guerres et tous les conflits. Le tikoun est donc LEUR unité. Nous disons « shéma Israël, Hachem e´had » mais cela deviendra le credo des nations. Rashi, sur la paracha véhit´hanan, révèle que, pour l´instant, c´est Israël qui reconnaît Hachem, mais un jour viendra où toutes les nations Le reconnaîtront. D. sera e´had, car toutes les nations le proclameront. Nous sommes porteurs, pour elles, d´un concept qui, en réalité, est celui de l´humanité entière. C´est pourquoi, ici, les hommes sont appelés bne Adam, car ils sont unis.

Les Maîtres nous disent que toute l´histoire de l´humanité est contenue dans les 3 1ères parachiot : béréchit parle de la création ; parachat Noa´h parle de l´humanité jusqu´à la veille de la Délivrance ; puis il y a l´humanité bne Adam, qui a encore des problèmes du type « tour de Bavel » ; enfin se dévoile le mashia´h, Avraham. Ils avaient « safa a´hat », une seule langue. Rashi révèle qu´ils parlaient le lashon hakodesh, « le langage qui servit à créer le monde » ; il n´est pas question ici d´une langue spécifique, mais de l´intériorité : toute parole qui construit le monde est lashon hakodesh. Ils étaient capables d´influencer les règles et les structures de la création. Cela correspond, aujourd´hui, au langage de la science, qui permet de comprendre et maîtriser le monde.

On ne peut devenir « boré olam », créateur comme D., mais on lui ressemble et l´on devient « yotsréi olamim », comme l´avait dit le na´hash. Rashi explique qu´ils avaient retrouvé LE POURQUOI DU MABOUL, et ils avaient conclu qu´il s´agissait d´un phénomène naturel qui se reproduit tous les 1.656 ans. Ils étaient de vrais scientifiques, mais ils ne supportaient pas que l´on parle de l´existence d´un D., ni de méchants, de faute et de punition. « Ils ont trouvé des failles et se sont installés sur la terre de shin´ar », qui signifie « réveillez-vous ! » Il y a, derrière leur besoin de savoir et de maîtriser le monde, non une recherche du bien de l´humanité, mais une idéologie qui conçoit le monde sans D. et veut se débarrasser de Lui. C´est l´origine de ce qui s´est passé dans nos générations.

La Torah nous parle d´une humanité très évoluée, où l´on parle d´unité. La science ne peut évoluer que dans une société qui se veut tolérante, démocrate, où l´humain est important. Mais c´est dans les sociétés libérales et démocrates qu´eurent lieu les guerres mondiales qui firent des millions de morts… Car le monde sans D. ne peut aboutir qu´à une catastrophe. La Torah nous met en garde. Le but d´Avraham et d´Israël est de faire comprendre à l´homme comment utiliser le progrès en construisant, et non en détruisant. Rashi commente : ils sont appelés bne Adam, car ils se sont comportés comme Adam. D. lui a donné la femme pour son bien, mais il l´a accusée d´être la cause de sa chute. De même, cette humanité d´après le maboul avait reçu de D. une abondance et une intelligence extraordinaires, pour reconstruire le monde après le déluge. Mais elle les a utilisées pour le mal.

Il y a 2000 ans, le Zohar révèle que, juste avant la Délivrance, les fenêtres du ciel vont s´ouvrir, la science et la connaissance vont descendre dans ce monde, comme jamais auparavant. Car la Délivrance va dévoiler tous les secrets du monde, et il faut que l´humanité s´y prépare. La science est donnée pour notre bien, mais c´est la faute des hommes qui les pousse à mal l´utiliser, et provoque la chute morale et spirituelle.

La Torah nous montre le problème fondamental : il y a 3 types d´hommes sur terre :

  • le religieux qui s´enferme dans son ignorance, condamne le progrès et se créer un monde illusoire, parce qu´il n´a pas de réponses aux questions du progrès ;
  • à l´autre extrême, ceux qui sont en quête de connaissance, et s´éloignent du Maître du monde parce qu´ils n´ont pas de réponses à leurs questions ;
  • et, enfin, le savant religieux qui a, à la fois, la connaissance parfaite du Divin et la Sagesse, et a donc des réponses aux questions que lui posent le monde.

C´est l´humanité de demain, qui a déjà commencé à montrer qu´il n´y a pas de contradictions entre la science et la Torah ; c´est l´humanité des Bne Adam, aux côtés d´Israël or lagoim qui connaît les secrets de la Torah et pourra expliquer aux nations que leurs découvertes ne contredisent pas ce que dit la Torah.

Ce sera l´humanité reconstruite qui pourra accueillir le Mashia´h. Le problème posé ici est celui de notre génération, c´est pourquoi les bne Adam apparaissent seulement maintenant.

Rav Dynovisz

http://bneadam.tv/

Centre Adamique mondial sur Facebook

Be Sociable, Share!